Portulan d'Al-Sharfî
Tunisie, 1551.
Carton, 8 f., 25 x 20 cm
BnF, département des Manuscrits, arabe 2278, fol. 2v
© Bibliothèque nationale de France
L'auteur de ce manuscrit appartient à une famille de cartographes originaires de Sfax, dont l'activité se transmit de père en fils jusqu'au XIIe siècle et dont plusieurs ouvrages cartographiques nous sont parvenus. Celui-ci est le plus ancien conservé et l'auteur précise qu'il a recopié les cartes d'après celles de son oncle, son père et son grand-père. Ce petit portulan, composé de huit feuillets cartonnés, s'inscrit dans la double tradition des cartes arabes et des cartes nautiques européennes. Les portulans apparurent en effet au XIIIe siècle en Espagne et furent particulièrement développés en Catalogne. Ils étaient destinés à la navigation et offraient une vision détaillée des côtes et des ports au détriment de l'intérieur des terres, resté vide.
Le feuillet 2v montre un diagramme de la qibla. La carte, centrée sur la Ka'ba, rappelle que l'une des préoccupations des géographes était d'établir la direction de la prière des croyants. Sur une rose des vents divisé en trente-deux parties se superposent quarante mihrab disposés en cercle autour de la pierre noire désignant la qibla, l'orientation de la prière pour toutes les villes principales de l'islam.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander