Coran, sourate IV, 1-VI, 165
IIe tome d'un coran en 8 volumes
Espagne ou Maghreb, fin du XVe siècle.
Papier, 118 f., 38,5 x 27,2 cm
BnF, département des Manuscrits, arabe 439, f. 76v-77
© Bibliothèque nationale de France
Dans l'Occident musulman du XVe siècle, papier et format vertical ont désormais remplacé, pour les corans, le parchemin et le format presque carré. Le manuscrit est copié dans une écriture maghrébine de large module sur un papier occidental. Étalé sur neuf lignes, le texte occupe néanmoins un large espace dans la mise en page. Cette impression est renforcée par le trait vigoureux de la graphie. Les lettres, en une épaisse encre noire, s'épanouissent en généreuses courbes arrondies qui s'opposent à la couleur et à la rigueur des signes vocaliques. Le tracé de certaines lettres amplifie l'effet de mouvement. Quelques-unes se chevauchent d'une ligne à l'autre, s'entrecroisant parfois, concourant à un effet décoratif certain. Les décors utilisent largement l'or : titres de sourates en coufique, indications des groupes de versets... Des trèfles d'or, soulignés de rouge ou de bleu, séparent les versets.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander