Des musulmans jusqu'en Afrique
Coran
Afrique, XIXe siècle.
Papier, 421 f., 23,5 x 18 cm
BnF, département des Manuscrits, arabe 7261, f. 253
© Bibliothèque nationale de France
Bien que l'Afrique occidentale ait été islamisée très tôt, très peu de manuscrits antérieurs au XVIIe siècle nous sont parvenus. Contenu dans un sac de cuir qu'on pouvait porter sur soi et ainsi transporter, ce coran provenant de la région du Tchad en est un exemple représentatif, différant largement des volumes habituellement copiés dans l'Empire ottoman à la même époque. Les feuillets de papier, empilés les uns sur autres sans être reliés en cahiers et protégés par deux cartons épais, se glissent dans une sorte d'étui de cuir à l'intérieur du sac. L'écriture sûdânî propre à l'Afrique, variante de celle pratiquée au Maghreb, tranche par son épaisseur et ses arrondis. Les titres de sourates et les voyelles sont simplement copiés en rouge. Contrastant avec l'encre brune, des décors rouge, jaune ou vert animent le texte : entrelacements irréguliers de trois pages tapis, motifs marginaux formés d'un cercle ou deux signalant les soixantièmes de coran (hizb), cercles plus petits pour distinguer les groupes de cinq ou dix versets
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander