L'évanouissement du cheikh San'ân apercevant la chrétienne
Mir ‘Ali Shir Navâ’î, Lesân al-tayr (Le Dialogue des oiseaux)
Boukhara, Ouzbékistan, 1552-53.
Papier, 60 f., 29,3 x 22 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément turc 996, f. 20
© Bibliothèque nationale de France
Cette copie de la traduction versifiée en turc oriental du très fameux Colloque des oiseaux du poète et mystique persan Farid al-Din 'Attar (1145-1221) qu'avait réalisée à Hérat le célèbre vizir et poète Mir 'Ali Shir Navâ'î, la dédiant au sultan timouride Hoseyn Mirzâ Bâyqarâ, monte que l'œuvre était connue et estimée dans le sultanat chaybânide. Commençant par un sarlowh de frontispice finement enluminé au folio 1v, ce manuscrit comporte six peintures dont aucune n'est signée. Celle du folio 20, d'un format plus grand que celui des suivantes, représente l'évanouissement du cheikh San'ân, un vieillard réputé pour sa sainteté, lorsqu'il découvre le visage de la belle chrétienne jusque-là masqué par un voile. Ses disciples sont frappés de stupeur et le feu qui brûle dans la salle évoque le feu qui vient d'embraser le cœur du saint homme. L'architecture du bâtiment rappelle celle des palais de Boukhara au XVIe siècle. Sur la frise supérieure de faïence bleue figure une inscription indiquant la date et le lieu de réalisation de la peinture. Un peu au-dessus dans un cadre doré, on peut lire ce distique persan : "Parfois je suis retiré au couvent et parfois je demeure à la mosquée, c'est à dire que je te cherche de maison en maison." Ces vers n'appartiennent pas au poème persan de 'Attar, peut-être sont-ils un emprunt à un autre poème évoquant l'aventure du cheikh San'ân, ou bien l'œuvre de l'enlumineur. En tous cas, ce dernier fait preuve d'un certain raffinement en introduisant un distique persan dans l'illustration d'un poème turc. Il est vrai que si le turc était parlé à Boukhara, le persan était familier à tous les membres de la cour des Ouzbeks, souvent eux-mêmes originaires du Khorâssân.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander