Navâ'î présentant son œuvre
Mir ‘Ali Shir Navâ’î, Ghara’ib al-sighar
Tabrîz, Iran, vers 1550.
Papier, 194 f., 26 × 17 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément turc 991, fol. 1v
© Bibliothèque nationale de France
Cette autre copie du premier recueil de Navâ'î est illustré de peintures appartenant à l’école de Tabriz. La ville qui était devenue en 1501 la capitale du nouvel état persan safavide hérita de la tradition de peinture des ateliers timourides du siècle passé. Dans ce centre culturel important, on continuait à cultiver conjointement le persan et le turc.
La scène qui représente classiquement le prince et le poète assis sur une estrade lors d’un banquet de libations de vin, se déroule dans un palais. Derrière les personnages, on aperçoit sous un mur décoré d’arabesques bleues une fenêtre à travers laquelle se distingue un jardin. Devant un petit bassin carré d’eau fraîche, deux musiciens jouent du nay et du tambourin.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander