Kay Kâ'ous emporté dans les cieux
Ferdowsi, Shâhnâmeh (Le Livre des rois), [suivi de] Jâmi, Kheradnâme-ye (Livre de sagesse d’Alexandre), Qâsemi Gonâbâdi, Shâhenshâh-nameh (Livre du roi des rois), Hâtefi, Temûr-nâmeh (Le Livre de Tamerlan)
Chirâz, 1567.
Papier, 567 f., 43 × 28,5 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément persan 2113, f. 99v-100
© Bibliothèque nationale de France
Kay Ka'ous, roi d'Iran manquant régulièrement de sagesse et d'humilité, se laisse tenter par Iblis, le diable, et décide de partir à la conquête du ciel. Il ordonne qu'on construise un trône pourvu sur chaque coté d'une longue lance et qu'après y avoir suspendu des quartiers d'agneau, on y fasse attacher quatre aigles vigoureux. Les rapaces, poussés alors par la faim, s'élancent vers les morceaux de viande, entraînant le trône avec eux.
Le regard est frappé dans cette miniature par la présence intense du ciel d'un bleu profond, dans lequel tourbillonnent les volutes des petits nuages chinois, peints en blanc rehaussés de corail et de vert. En haut au centre rayonne un soleil. Le souverain sur son trône d'or tient à la main un arc, faisant ainsi écho à un vers de Ferdowsi disant qu'il avait volé vers le ciel pour le combattre avec un arc et des flèches. Le texte, copié en réserve sur un fond doré, ceint l'image sur trois côtés. Les couleurs utilisées dans la miniature reprennent celles des bandes décoratives qui séparent les colonnes de texte.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu