Rustam tirant Bizhan du puits
Ferdowsi, Shâhnâmeh (Le Livre des rois), [suivi de] Jâmi, Kheradnâme-ye (Livre de sagesse d’Alexandre), Qâsemi Gonâbâdi, Shâhenshâh-nameh (Livre du roi des rois), Hâtefi, Temûr-nâmeh (Le Livre de Tamerlan)
Chirâz, 1567.
Papier, 567 f., 43 × 28,5 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément persan 2113, f. 222v-223
© Bibliothèque nationale de France
Bizhan, un héros iranien, va jusqu'au royaume de Tourân gouverné par Afrâsiyâb ; il y rencontre la fille de ce dernier, la princesse Manizheh, dont il tombe amoureux. Afrâsiyâb le fait alors jeter dans un puits où la jeune fille lui apporte à manger. Venu d'Iran pour le secourir, Rustam se fait conduire au puits par la jeune fille qui allume un feu pour marquer le lieu. Il arrive à soulever la pierre qui bouche le puits et, à l'aide d'une corde, à l'en sortir.
La nuit est indiquée par un ciel d'un bleu roi intense aux étoiles dorées. Des soldats qui accompagnent probablement Rustam, observent et commentent la scène qui se déroule devant eux, en haut derrière les rochers et sur les côtés. Le peintre a représenté le puits en coupe. À l'intérieur, on voit Bizhan à moitié nu. La cavité noire semble entièrement fermée et seul le trou dans lequel Rustam a fait descendre une corde montre qu'il a réussi à l'entrouvrir. Bizhan, dont la taille est plus petite, a les pieds posés sur les colonnes du texte qui s'intègrent complètement au dessin. Manizheh est représentée enveloppée d'un long voile blanc.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu