Khosrow tuant un lion
Nezâmi, Khamseh (Cinq poèmes)
Bâghbâd (Turkménistan) et [Ispahan ? (Iran)], 1619-1624.
Papier, 386 f., 36 × 24 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément persan 1029, f. 58v
© Bibliothèque nationale de France
Lorsqu’elle arrive à Ctésiphon, Chîrîn ne trouve pas le prince. Alors que les deux jeunes gens cherchent à se rejoindre, Khosrow apprend soudainement la mort de son père. Il lui succède sur le trône de Perse mais un usurpateur, Bahrâm, vient l’en chasser aussitôt. Après qu’une rencontre fortuite réunisse enfin Khosrow et Chîrîn, le prince séjourne un moment au palais de la mère de la jeune fille. C’est là qu’un jour, au milieu d’un festin, un lion vient attaquer la tente où ils se trouvaient. Le roi se précipite alors et assomme l’animal à coups de poing.
Tout suggère les festivités dans cette scène se déroulant dans une somptueuse tente princière. De magnifiques tapis aux couleurs vives tels qu’on les tissait à l’époque de Châh Abbâs, sont étendus sur le sol. Au premier plan, Khosrow terrasse le lion.
On reconnaît la jeune princesse grâce à son diadème. A coté d’elle, se tient sa confidente Mahinban. Un élégant personnage, portant un manteau en tissu d’or sur une robe violette prend une pose alanguie. La transparence du vêtement de Khosrow d’un blanc diaphane est imitée des procédés des artistes indiens. La finesse des traits des personnages rappelle le style du grand peintre Rezâ ‘Abbaâsî.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu