Chîrîn portée par Farhad
Nezâmi, Khamseh (Cinq poèmes)
Bâghbâd (Turkménistan) et [Ispahan ? (Iran)], 1619-1624.
Papier, 386 f., 36 × 24 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément persan 1029, f. 80
© Bibliothèque nationale de France
L'habile architecte Farhad sculpte la montagne. C'est, selon Nezâmî, le prodigieux artiste qui grava les bas-reliefs colossaux achéménides et sassanides qui se trouvent dans le Nord-Ouest actuel de l'Iran, sur les rochers du mont Bisutun. Voyant venir Chîrîn, il soulève la belle et sa monture, montrant à la fois sa force et sa passion. Peu après cet épisode, Khosrow, par jalousie, fait courir le bruit de la mort de Chîrîn et le sculpteur, par désespoir, se jette du haut de la falaise.
Dans un paysage montagneux aux rochers de couleurs pastel, l’une des deux suivantes a dénoué le voile qui la couvrait toute entière.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu