Bahrâm Gûr et la princesse du Maghreb
Nezâmi, Khamseh (Cinq poèmes)
Bâghbâd (Turkménistan) et [Ispahan ? (Iran)], 1619-1624.
Papier, 386 f., 36 × 24 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément persan 1029, f. 227v
© Bibliothèque nationale de France
Le jeudi, il rencontre la princesse chinoise Yaghmâ-nâz sous le pavillon de santal, sous le signe de la planète Jupiter, associée au brun roux. Tandis que les servantes apportent des plats chargés de nourriture qu'une autre jeune fille sur le seuil s'apprête à réceptionner, Bahrâm Gûr et la princesse chinoise sont assis, prêts à manger.
La couleur du santal associée à la planète Jupiter a donné sa dominante à la miniature. C'est la couleur de la coupole mais aussi celle des murs de brique de l'édifice. Le prince et la princesse en sont également vêtus. Le platane au feuillage d'automne qui se détache sur une terre bleu gris s'en fait aussi l'écho.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu