Sarlowh
Mir Haydar, Mira‘j-nameh
Herât (Afghanistan), 1436.
Papier, 265 f., 34 × 25,5 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément turc 190, f. 1 v°
© Bibliothèque nationale de France
Le Mira‘j-nameh débute par un sarlowh, large bandeau enluminé. Comme c’est l’habitude dans les livres précieux, le titre du livre s'inscrit dans un cartouche parsemé d'un entrelacs de fleurettes blanches.
L'ornementation est caractéristique de la période timouride. Le texte est en turc tchagatay, un dialecte oriental. Il est transcrit en écriture ouïgoure, écriture d'origine sogdienne utilisée pour noter le turc.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu