Muhammad et l'ange
Mir Haydar, Mira‘j-nameh
Herât (Afghanistan), 1436.
Papier, 265 f., 34 × 25,5 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément turc 190, f. 7 v°
© Bibliothèque nationale de France
« Ils passèrent devant un ange chargé de pourvoir à la subsistance de toutes les créatures. »
Le peintre a donné ici des dimensions exceptionnelles à l'ange que rencontrent Muhammad et Gabriel. Il est assis sur un siège d'or et sa tête est coiffée d'un curieux couvre-chef fait d'un samare d'érable aux couleurs automnales et d'une feuille de chêne plus petite et bleutée. Ses grandes ailes déployées sont composées de plumes bleues et vertes. Gabriel répond au geste interrogatif des mains de Muhammad en lui désignant l'ange. Le geste qu'effectue ce dernier est, pour sa part, plus mystérieux.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu