Muhammad et l'ange tétramorphe
Mir Haydar, Mira‘j-nameh
Herât (Afghanistan), 1436.
Papier, 265 f., 34 × 25,5 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément turc 190, f. 16 v°
© Bibliothèque nationale de France
« Ils virent ensuite un ange immergé dans la mer. De chaque goutte tombant de ses ailes naissait un ange. À coté se tenait un ange à quatre têtes ; la première était celle d'un homme, la deuxième d'un lion, la troisième d'un phénix et la quatrième enfin, était celle d'un bœuf. »
La représentation étrange de l'ange qui semble emporté par le courant est associée à celle d'un ange tétramorphe. Cette figure vient de traditions très anciennes, reprises dans la symbolique chrétienne. L'ange aux traits asiatiques arbore les quatre têtes qui sont habituellement associées aux évangélistes du Nouveau Testament (l'homme pour Saint Matthieu, le lion pour saint Marc, l'aigle pour saint Jean et le taureau pour saint Luc).
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu