Muhammad buvant l'une des coupes de lumière
Mir Haydar, Mira‘j-nameh
Herât (Afghanistan), 1436.
Papier, 265 f., 34 × 25,5 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément turc 190, f. 17 v°
© Bibliothèque nationale de France
« Des anges s'approchèrent de Muhammad et lui tendirent trois coupes. La première contenait du lait, la seconde du vin et la troisième du miel. Il prit le lait et le but. Les anges lui dirent alors qu'il avait bien fait. S'il avait bu le vin, il aurait enivré sa communauté et l'aurait induite en erreur. »
L'ange Gabriel a ici disparu et laissé la place centrale aux anges porteurs des coupes, de délicates porcelaines blanches à motifs bleus. Muhammad en porte une à ses lèvres.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu