Muhammad quittant Gabriel
Mir Haydar, Mira‘j-nameh
Herât (Afghanistan), 1436.
Papier, 265 f., 34 × 25,5 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément turc 190, f. 18
© Bibliothèque nationale de France
« L'ange Gabriel dit alors à Muhammad qu'il n'irait pas au-delà. Il l'invita à avancer et à se prosterner devant Dieu. »
Au moment de quitter Muhammad, l'ange Gabriel retrouve sa forme originelle, si grande que ses six cents ailes recouvrent l'Est et l'Ouest du monde. Dans cette peinture, Gabriel dépasse largement Muhammad qui, en comparaison, semble minuscule. Il occupe une part majeure de l'image : ses pieds sont posés sur la ligne d'encadrement et son halo est en partie coupé dans la partie supérieure, suggérant ainsi qu'il est trop grand pour être contenu dans le cadre. Ses ailes se déploient dans une profusion de couleurs. Le Prophète, qui tourne la tête vers l'ange, est ceint avec sa monture, d'un nuage d'or.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu