Muhammad se prosternant
Mir Haydar, Mira‘j-nameh
Herât (Afghanistan), 1436.
Papier, 265 f., 34 × 25,5 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément turc 190, f. 22
© Bibliothèque nationale de France
« Arrivé en bas du trône divin, Muhammad se prosterna, plongé tout entier dans l'adoration de Dieu. »
D'une grande puissance, cette peinture évoque magnifiquement la solitude métaphysique de l'homme face à l'immensité divine. C'est l'une des deux illustrations du manuscrit où Muhammad est représenté seul. Pour évoquer la présence invisible de Dieu, l'artiste a peint les cieux dans un ton de rouge profond traversé de nuages flambants d'or qui tourbillonnent tout autour du Prophète. Silhouette perdue au milieu d'un océan de feu à l'image de sa ferveur, Muhammad est immobile, prosterné en prière.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu