Châtiment des avares
Mir Haydar, Mira‘j-nameh
Herât (Afghanistan), 1436.
Papier, 265 f., 34 × 25,5 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément turc 190, f. 27 v°
© Bibliothèque nationale de France
« Ils virent ensuite des hommes dont les estomacs étaient si larges qu'ils ne pouvaient plus marcher. C'étaient les avares et les âpres au gain. »
Une certaine variété est donnée dans la composition. Aux ventres énormes et rebondis des hommes dont les barbes, toutes différentes, individualisent les visages, répond la forme circulaire du groupe qu'ils constituent, soulignée elle-même par la forme du brasier. Le gardien, un démon à forme humaine comme tous ceux qui figurent dans le manuscrit, a deux gros yeux globuleux surmontés de sourcils en forme de flammes rouges. Sa bouche aux lèvres épaisses crache un tourbillon de feu. Il tient à la main une massue à tête de vache.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu