Châtiment des faux-dévots
Mir Haydar, Mira‘j-nameh
Herât (Afghanistan), 1436.
Papier, 265 f., 34 × 25,5 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément turc 190, f. 28 v°
© Bibliothèque nationale de France
« Ils virent ensuite, pendus par des chaînes, des hommes qui jouaient la vertu mais avaient pour seul but l'appât du gain. »
Un démon hideux à l'allure bestiale, la peau rosâtre et pustuleuse et le cou massif, s'appuie sur sa massue rouge et semble véritablement marcher sur le rebord du cadre de l'image. Sa bouche aux dents proéminentes crache du feu. Suspendus à un portique rouge, les faux-dévots ont le regard vitreux. Leurs mains sont liées derrière le dos. Le bas de leurs corps couvert d'un pagne blanc en lambeaux, ensanglanté, semble se fondre dans les flammes rougeoyantes. Seuls leurs pieds sont apparents. Un homme, plus âgé, à droite, porte une barbe blanche.
La couleur rouge possède une connotation positive ou négative selon les scènes du manuscrit.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu