Châtiment des mauvais payeurs
Mir Haydar, Mira‘j-nameh
Herât (Afghanistan), 1436.
Papier, 265 f., 34 × 25,5 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément turc 190, f. 31
© Bibliothèque nationale de France
« Ils virent ensuite ceux qui n'avaient pas donné l'aumône. Contraints de jeter leurs biens au feu, ceux-ci avaient fondu et s'étaient transformés en énormes boules rouges qui, pareilles à des meules de pierre, enserraient leurs cous. »
Dans cette image, l'une des plus marquantes de cette descente aux enfers, l'artiste a su allier la force de la composition à l'expressivité des personnages. Les meules d'un rouge ardent se détachent avec force des flammes qui les entourent. À l'intérieur, seules émergent les têtes des suppliciés, tantôt de face et tantôt de profil. La couleur de leur barbe individualise chacun d'entre eux. Le peintre, en accentuant leur pâleur et en grandissant la taille de leurs yeux, a rendu picturalement la souffrance et la douleur que traduit leur visage. À l'arrière du brasier, la figure impassible du démon semble se fondre dans le ciel noir ; on ne voit que son visage et sa chevelure blanche, ses sourcils et sa massue rouge.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu