Astrologie. Les mansions de la Lune
Mehmed ibn Emir Hasan al-Su’ûdî, Matâli’ al-su‘âda wa yanâbi‘ al-siyâda (Le Lever des astres chanceux et les Sources de la souveraineté)
Istanbul (Turquie), 1582.
Papier, 183 f., 31 × 20,5 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément turc 242, f. 35 v°
© Bibliothèque nationale de France
Cette première partie d'une double page montre les 28 stations de la lune dans son trajet autour de la Terre. Chaque jour de l'orbite de la Lune inclut une description, un titre et une image durant un mois lunaire. Les 28 images sont disposées en quatre colonnes de sept unités.
Sur la première colonne, on peut voir de haut en bas al-sharatâni (les deux marques) : un corps d'homme assis à deux têtes animales ; al-butayn (le ventre) : un homme assis ; al-thurayyâ (les Pléiades) : une tête humaine entourée de sept boules ; al-dabarân (l'œil du Taureau) : un homme couché sur le côté habillé en orange et le bas du corps découvert ; al-haq'a (la tête des Gémeaux : une tête de taureau sur un corps de coq ; al-han'a (les pieds des Gémeaux) : un bélier à queue de poisson ; al-dhirâ' al-samilla (la patte gauche du lion) : un personnage, les mains posées sur la tête.
Dans la deuxième colonne on trouve de haut en bas al-nathra (le nez du lion) : un nœud doré et rose autour duquel émergent quatre bras portant des têtes ; al-tarf (l'œil du lion) : un bélier (?) blanc à cornes dorées ; al-jabha (le cœur du lion) : une tête de lion ; al-zubra (la crinière du lion) : un demi-personnage tenant un tissu au-dessus de la tête et dont le torse se termine par un fleuron doré ; al-sarfa (la queue du lion) : un homme assis les mains levées ; al-'awwâ' (les chiens qui aboient) : un chien courrant et aboyant ; al-simak (les poissons) : deux poissons.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu