Les bains de Tibériade
Mehmed ibn Emir Hasan al-Su’ûdî, Matâli’ al-su‘âda wa yanâbi‘ al-siyâda (Le Lever des astres chanceux et les Sources de la souveraineté)
Istanbul (Turquie), 1582.
Papier, 183 f., 31 × 20,5 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément turc 242, f. 82 v°
© Bibliothèque nationale de France
En Palestine, les bains de Tibériade, sur les rives du lac du même nom, étaient bien connus des géographes arabes. Ils sont représentés comme un hammam ottoman dans un paysage de collines vert pâle, sous un ciel doré. L'édifice, vide de personnages, est surmonté de dômes roses, incrustés de bulbes de verres.On y accède par quelques marches protégées par un petit toit en dôme. La salle des bains, voûtée de légères arcades, abrite deux fontaines de marbre. À gauche un div à la peau noire, démon à corps d'homme et à tête d'animal, entretient le fourneau qui chauffe les bains.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu