Le talisman du roi al-Mudhahhab
Mehmed ibn Emir Hasan al-Su’ûdî, Matâli’ al-su‘âda wa yanâbi‘ al-siyâda (Le Lever des astres chanceux et les Sources de la souveraineté)
Istanbul (Turquie), 1582.
Papier, 183 f., 31 × 20,5 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément turc 242, f. 87 v°
© Bibliothèque nationale de France
Ce démon al-malik al-Mudhahhab, « le roi doré » est associé au samedi, jour de Saturne, au plomb et à la couleur noire. Il est représenté comme un esprit infernal dévoreur de serpents, flanqué de deux acolytes. Peinte en bleu clair, sa tête de forme arrondie est surmontée de longues oreilles qui semblent partir de ses yeux. Elle est entourée d'un halo de flammes dorées, tout comme le haut de son torse. Il tient à pleines mains le serpent qu'il est en train d'avaler. Son corps rose est vêtu d'un large pantalon orange. De chaque côté, on voit deux talismans, un sceau de Salomon en forme d'étoile à six branches, et un autre rectangulaire, qui servent tous deux à l'invoquer.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu