Le talisman du roi al-Abyad
Mehmed ibn Emir Hasan al-Su’ûdî, Matâli’ al-su‘âda wa yanâbi‘ al-siyâda (Le Lever des astres chanceux et les Sources de la souveraineté)
Istanbul (Turquie), 1582.
Papier, 183 f., 31 × 20,5 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément turc 242, f. 88
© Bibliothèque nationale de France
Bien qu'il y ait une certaine confusion, le démon al-malik al-abyad « le roi blanc » semble associé au lundi, à la Lune, et à l'argent en tant que couleur et métal. Il est représenté à droite sous la forme d'un vieux div ridé à la peau jaunâtre et tannée. Ses épaules sont ceintes d'une étole bleue et il porte des pantalons courts orangés. Il est assis, les genoux repliés devant lui, et on distingue au premier plan son talon et ses doigts de pied pointus. Il s'adresse aux deux démons tournés vers lui, qui l'écoutent attentivement. Le premier, agenouillé, au teint rose clair et aux cornes noires, pointe un doigt de sa main droite à sa bouche tandis que l'autre, peint en vert, se tient debout derrière lui.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu