La prédiction de Salomon
Mehmed ibn Emir Hasan al-Su’ûdî, Matâli’ al-su‘âda wa yanâbi‘ al-siyâda (Le Lever des astres chanceux et les Sources de la souveraineté)
Istanbul (Turquie), 1582.
Papier, 183 f., 31 × 20,5 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément turc 242, f. 131 v°
© Bibliothèque nationale de France
Cette nouvelle série comporte quatorze miniatures intégrées dans le texte. Une partie de ce traité de divination intitulé Fâl al-anbiyâ' (La prédiction des prophètes) est attribuée à Abû Ma'shar tandis que l'autre est constituée par un autre traité de divination attribué à l'imâm Ja'far al-Sâdiq. Le petit carré à droite sous l'image contient les quatre éléments graphiques (points ou lignes) dont la combinaison représente les figures géomantiques.
Cette scène, comme les suivantes, se déroule dans un pavillon ottoman à deux baies où des arcades ornées de céramique reposent sur de fines colonnes de marbre. À l'arrière plan, deux petites fenêtres s'ouvrent sur des cyprès. De chaque côté du trône hexagonal et vide de Sulayman (Salomon), s'appuyant sur les colonnes, se tiennent deux anges aux ailes chatoyantes. Deux div, l'un à la peau rose, l'autre grise, sont debout sous l'autre arcade. Seules leurs cornes et leurs canines proéminentes dénotent une origine monstrueuse. À l'extérieur, deux autres div ont une tête animale. Sur le toit, près duquel volètent deux petits oiseaux, on aperçoit un paon et un simurgh qui symbolisent l'autorité du Prophète. Le prophète Salomon régnait sur les démons et les animaux et il en comprenait le langage.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu