La prédiction d’Abraham
Mehmed ibn Emir Hasan al-Su’ûdî, Matâli’ al-su‘âda wa yanâbi‘ al-siyâda (Le Lever des astres chanceux et les Sources de la souveraineté)
Istanbul (Turquie), 1582.
Papier, 183 f., 31 × 20,5 cm
BnF, département des Manuscrits, supplément turc 242, f. 132
© Bibliothèque nationale de France
La prédiction d'Ibrahim (Abraham) est représentée par une construction cubique surmontée en haut d'un large dôme et, au premier niveau du toit, par une série de quatre petits dômes, très inspirés de l'architecture ottomane de l'époque. Les murs sont entièrement recouverts de carrelage à motifs géométriques dont les couleurs bleue, orangée ou mauve contrastent les unes avec les autres.
On voit à droite une catapulte. Cet engin de guerre renvoie à un épisode de la vie d'Abraham, particulier au monde islamique. Le prophète, alors qu'il était jeune, prêchait le monothéisme en Mésopotamie, sous le règne du roi Nemrod. Le souverain, fort irrité, fit élever un feu si puissant que, pour l'y jeter, il dut utiliser une catapulte. Un ange fit alors naître miraculeusement autour du prophète une oasis de fraîcheur pour l'isoler de la chaleur du brasier.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu