estampes japonaises
Au début du XIXe siècle, la culture d’Edo commence à décliner. Les autorités exercent sur l’édition une censure de plus en plus sévère ; si certains artistes continuent à produire des estampes de personnages ou à sujets historiques, Hokusai et Hiroshige fondent un genre nouveau, l’estampe de paysage.
page suivante
page précédente