« Album illustré d'acteurs de trois théâtres » (San shibai yakusha ehon)
Shunsho Katsukawa (1726-1792), vers 1771.
Fos 2 v°-3 : Matsusuke I dans le rôle de Saburô (à droite) et Tôzô II dans le rôle de Naginoha (à gauche)
Livre illustré. 1 volume de 8 feuillets
Impression xylographique polychrome. 210 x 150 mm
Signé : « Katsukawa Shunshô ga » (à la dernière page)
Éditeur inconnu
BnF, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE DD-222
© Bibliothèque nationale de France
En 1770, Shunshô et Bunchô publient un ouvrage qui fera date, Portraits d'acteurs sur éventail, (Ehon butai ôgi). Avec son contemporain, Shunshô, adoptant le « réalisme » alors naissant, inaugure d'emblée un nouveau genre de portraits d'acteurs, désignés par le terme « portraits ressemblants » (nigao-e). L'année suivante, il signe un petit album illustré de scènes de kabuki. C'est le premier des quatre volumes similaires de Shunshô, parus entre 1771 et 1772, probablement sous un titre commun : Album illustré d'acteurs de trois théâtres (San shibai yakusha ehon) ; son titre original est imprimé sur une étiquette de papier collée en haut à gauche de la couverture. Dans chacun de ces quatre volumes sont illustrées les huit scènes dramatiques issues de l'une des quatre pièces de kabuki créées à l'occasion de l'ouverture de la saison, au onzième mois des années 1770 et 1771, dans les trois grands théâtres d'Edo : Nakamura-za (deux pièces), Ichimura-za et Morita-za.
Le premier des quatre volumes de l'album, présenté ici, contient une préface de deux pages, datée du printemps 1771 et signée « Katsu Miyagawa Shunshô », suivie des illustrations en couleurs de six doubles pages avec une page simple au début et une autre à la fin où se déroulent huit scènes marquantes de la pièce de kabuki Myôtogiku Izu no kisewata (« Ouate de coton à Izu pour le chrysanthème du couple »), représentée à partir du premier jour du onzième mois de l'année 1770 au théâtre Ichimura-za. Cette pièce relate une série d'épisodes romancés qui s'articulent autour du jeune Minamoto no Yoritomo (1138-1215), le futur shogun du gouvernement de Kamakura, alors en exil dans la péninsule d'Izu, sous la garde de deux guerriers locaux des Taira, Itô Sukechika et Hôjô Tokimasa. Il finit par avoir une liaison avec Hôjô Masako, la fille de Tokimasa, qu'il épousera vers 1177. La double page dépeint une scène avec deux personnages : l'acteur Onoe Matsusuke I dans le rôle de Yawata no Saburô (à droite) et l'onnagata Azuma Tôzô II dans le rôle de Naginoha (à gauche), épouse du guerrier Adachi Tôkurô Morinaga, serviteur et compagnon de Yoritomo. Il s'agit d'un passage où Naginoha rencontre Yawata no Saburô, qui s'apprête à assassiner Itô Sukechika sur l'ordre de son maître, Kudô Suketsune. La pièce évoque en effet plusieurs épisodes se rapportant à la fameuse histoire de la vendetta des frères Soga, mais décrivant seulement des faits qui précèdent le meurtre de leur père.
Cet album est rarissime. Les deux autres exemplaires connus du San shibai yakusha ehon se trouvent dans les collections des musées de Chicago (en quatre volumes démontés en feuilles séparées) et de Boston (en trois volumes) et ne se différencient que par leur titre manuscrit. C'est finalement l'existence de l'un des quatre volumes constituant l'album, volume localisé en 2000, à Kyôto, qui a permis d'identifier le véritable titre de l'album (commun donc aux 4 volumes). De fait, l'exemplaire de Kyôto – sans doute le quatrième volume – porte exactement le même titre imprimé que le premier (présenté ici), ainsi qu'une préface identique, signée « Katsu Miyagawa Shunshô », mais datée du printemps 1772. Il dépeint les huit scènes d'une pièce qui fut jouée au théâtre Morita-za, le onzième mois de l'année 1771. Désormais, l'ensemble de ces quatre volumes, restés quasi ignorés, devront figurer parmi les plus beaux livres illustrés de portraits d'acteurs de kabuki. (K. K.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu