Chanteurs et musiciens. Les acteurs Matsumoto Kôshirô IV (1737-1802), acteur connu sous ce nom de 1772 à 1801, dans le rôle de Hikyakuya Chûbei, et Mimasu Tokujirô I (1750 ?-1812) dans le rôle de Keisei Umegawa
Kiyonaga Torii (1752-1815), 1794.
Signé : « Kiyonaga ga »
Éditeur : cachet seul, Eijudô (Nishimuraya Yohachi)
Nishiki-e. Format ôban. 373 x 251mm
BnF, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE DE-10, J. B. 179
© Bibliothèque nationale de France
Rompant avec l'habituel portrait isolé de l'acteur, Kiyonaga propose une vision de la scène en plan rapproché, avec les interprètes devant les chanteurs et les musiciens sur une estrade. Le jeu des acteurs qui forment une diagonale ascendante avec le joueur de shamisen, s'oppose au statisme des accompagnateurs, accentué par leur alignement sur un plan horizontal. L'artiste dessina trente-trois compositions similaires, imitées ensuite par Toyokuni et ses élèves. Le dessinateur reprend un thème à succès, celui de Chûbei et Umegawa, amants décriés, projetant de se suicider. Dans la scène, ils s'apprêtent à rejoindre le village natal de Chûbei, Ninokuchi, dans la province de Yamato, avant de mettre fin à leurs jours. Tout dans l'attitude résolue de Chûbei, déjà en marche, la main sur la garde du sabre, les muscles tendus, présage une évolution imminente de la situation.
Sharaku qui a traité aussi ce thème, pose un regard très différent sur l'onnagata.Alors que Kiyonaga le représente avec toute la fragilité d'une jeune femme, Sharaku en accuse l'aspect masculin d'une manière réaliste, presque caricaturale. Le public se voyait proposer sur la scène comme en image, diverses interprétations. (G. L.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander