Les lutteurs de sumô Yatsugamine Sumie mon et Tomagashima Uraemon
Shunsho Katsukawa (1726-1792).
Signé : « Shunshô ga »
Inscriptions : noms des lutteurs de part et d'autre des figures ; au centre « Est »
Éditeur : Matsumura Yahee
Nishiki-e. Format ôban. 383 x 256 mm
BnF, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE DE-10, J. B. 405
© Bibliothèque nationale de France
Shunshô fut sans doute à l'origine du développement des estampes de sumô. Les corps et les expressions des lutteurs lui offrirent tout comme les acteurs un sujet d'étude passionnant et insolite. Il campe ici les deux sumotori de l'équipe « Est » se préparant pour un tournoi.
Le champion Urae mon est identifiable à sa situation à gauche de l'estampe, côté est. Sumiemon, à droite, se tient légèrement en retrait. Au début du tournoi, les deux lutteurs sont revêtus de tabliers (keshômawashi) en soie, aux motifs ornementaux, crêtes de vagues écumantes d'où semblent surgir des pluviers, pour l'un, et des pivoines épanouies, les « roses du Japon », dont les tiges et les feuilles se nouent en entrelacs, pour l'autre. (G. L.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander