Coup d'œil furtif (Nozoki)
Utamaro Kitagawa (1753-1806), vers 1799-1800.
Signé : « Utamaro hitsu »
Éditeur : Ômiya Gonkurô
Nishiki-e. Format ôban. 382 x 254 mm
BnF, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE DE-10, J. B. 523
© Bibliothèque nationale de France
Utamaro a puisé dans les scènes de la vie quotidienne un grand nombre de thèmes, notamment celui de « la mère à l'enfant ». Coup d'œil furtif fait partie d'une série de onze estampes dont la réalisation s'échelonna sur trois ou quatre ans.
La composition se situe de part et d'autre d'un paravent que le bébé, au premier plan, nous invite à contourner. L'enfant est le point de départ de tout un jeu de correspondances établies sur un cercle. Il désigne du doigt le miroir où se reflète le visage de sa mère qui lui tire la langue. La sœur aînée dissimule un sourire peut-être, derrière la manche de son kimono orné de chrysanthèmes, tout en retenant l'enfant par la lanière de son vêtement.
Les formes et les couleurs se répondent dans cette superbe composition : coiffures vues de face et de dos, superposées verticalement, visages sur un plan oblique, jeu d'écrans entre le miroir et l'uchiwa. À toutes ces lignes courbes qui s'articulent à travers l'espace s'opposent des formes géométriques structurantes, aux contours accentués : rectangle du paravent à décor de gaufrage, cube en laque noire de la coiffeuse, cadre circulaire du miroir. L'ensemble se détache sur un fond gris strié par les différentes pressions et les passages irréguliers du baren lors de l'impression aux effets très recherchés. L'expressivité de l'art d'Utamaro s'apprécie pleinement dans les formes, le volume et le naturel du bébé, magistralement rendu et cela par un simple trait. (G. L.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander