Mère allaitant son enfant
Utamaro Kitagawa (1753-1806).
Signé : « Utamaro hitsu »
Éditeur : Tsuruya Kinsuke
Nishiki-e. Format ôban. 385 x 255 mm
BnF, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE DE-10, J. B. 499
© Bibliothèque nationale de France
La mère allaite son enfant tout en se regardant dans un miroir, dont le spectateur ne voit que l'arrière et qui fait pendant par sa forme et sa couleur à la somptueuse chevelure relevée en chignon. Les tracés du corps de la femme à demi dénudé et de celui de l'enfant sont tout en courbes d'ovales (seins, visages, corps). Utamaro, par le graphisme uniquement, suggère la fusion des corps, l'intimité de l'instant.
Edmond de Goncourt s'est penché sur cette estampe : « Chez ce peintre de la femme des Maisons vertes, il y a un côté curieux, c'est la tendance de son pinceau à représenter la maternité, à figurer la mère dans l'occupation tendre de son enfant. Rien de comparable dans les images de l'Europe, aux planchesd'Utamaro sur l'allaitement. Ce sont les penchements de tête de notre Vierge sur le divin bambino ; c'est la contemplation extatique de la mère nourrice ; ce sont les enveloppements amoureux de ses bras, l'enroulement délicat d'une main autour d'une cheville, en même temps que la caresse de l'autre derrière la nuque de l'enfant suspendu à son sein. » (E. de Goncourt, Outamaro ,1891, p. 45.) (G. L.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander