Marchande de fleurs costumée
Okumura Masanobu (1686-1764).
Signé : « Hôgetsudô tanchôsai Okumura Bunkaku Masanobu shôhitsu »
Inscription : poème (waka), en haut, à gauche
Sceau : tanchôsai (gourde rouge)
Cercle rouge, éditeur (?)
benizuri-e. Format grand ôban. 473 x 340 mm
BnF, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE DE-10, J. B. 50
© Bibliothèque nationale de France
Coiffée d'un kasa orné de fleurs de cerisier, vêtue d'un costume aux motifs de pivoines et de feuilles de bambous, la jeune femme porte sur une palanche deux seaux remplis d'iris et de pivoines à droite, de chrysanthèmes à gauche. Ces fleurs d'hiver et de printemps, évoquent les saisons.
Cette image de la jeunesse et de la beauté parée de toutes ces fleurs, éveille des correspondances avec les pensées exprimées dans un waka d'Ono no Komachi, la grande poétesse du début de la période Heian, renommée pour sa beauté :
La couleur des fleurs
a fini par s'altérer
sous les longues pluies
cependant qu'au fil du temps
vainement je me morfonds.

L'estampe illustre le thème universel du temps qui passe, comparé ici à la pluie qui engendre l'ennui, l'attente, et qui flétrit les fleurs en toutes saisons. (G. L.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander