Parodie de genji. La belle du soir (Yatsushi genji. Yûgao)
Isoda Koryûsai (1735-1788 ?), années 1770.
Signé : « Koryûsai ga »
Inscription : poème waka, « Yorite koso / sore ga tomo mime / tasogare ni / hono-bono miyuru / hana no yûgao », suivi du genji-mon ou blason de genji signifiant le numéro du chapitre (IV), puis du titre du chapitre « Yûgao »
Nishiki-e. Format chûban. 262 x 197 mm
BnF, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE DE-10, J. B. 316
© Bibliothèque nationale de France
« Si venez plus près / pour sûr la reconnaîtrez / Celle que dans l'ombre / du soir avez entrevue / fleur de la belle-du-soir ». Ce waka, dans le nuage en haut de l'estampe, est issu du chapitre IV, « La Belle du soir », du Dit du genji ou genji monogatari, récit fondamental de la littérature japonaise en 54 chapitres.
Composé au début du XIe siècle par une dame de la cour, Murasaki Shikibu (978 ?-1014), ce roman relate la vie et les amours d'un prince, personnage central des 41 premiers livres.
Genji est une appellation honorifique accordée à un enfant d'empereur qui n'a pas la qualité de prince de sang et qui ne peut donc prétendre à la succession au trône.
L'estampe parodique représente l'instant où genji, ici en vendeur d'éventails, aperçoit Yûgao entre des rideaux, le regardant s'éloigner. Sur la palissade fleurit une plante grimpante à fleurs blanches, « la belle du soir », appelée aussi fleur de lune ou fleur de calebasse. Yûgao deviendra l'amante de genji et mourra une nuit dans ses bras. Les personnages du roman furent si présents dans l'imaginaire collectif au cours des siècles que les passants peuvent encore actuellement se recueillir sur la tombe de la « Belle du soir », à Kyôto. Les mitate, images complexes, sont souvent un mélange d'allusions à décrypter. Ainsi les boîtes d'éventails et l'éventail que genji tient à la main pourrait se référer à ces lignes du même chapitre : « [.] une fillette lui tendit un éventail blanc, imprégné d'un parfum puissant. » (G. L.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander