« Coq » (niwatori) et « Bruant » (hoojiro)
Myriade d'oiseaux. Volume II (Momo chidori. Kôhen)
Utamaro Kitagawa (1753-1806), vers 1790.
Signé : « Kitagawa Utamaro »
Éditeur : Tôto [Edo] : Tsutaya Jûzaburô
Livre illustré. Volume II (sur 2)
Impression xylographique polychrome. 255 x 187 mm
BnF, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE DD-3102
© Bibliothèque nationale de France
Dernier paru, vers 1790, de ses trois célèbres albums consacrés au monde de la nature, ce recueil de poésie somptueusement illustré par Utamaro est conçu comme un concours de « poèmes parodiques » (kyôka)sur le thème des oiseaux. Le premier d'entre eux, le Livre des insectes,fut publié en 1788 et le deuxième, sur le thème des coquillages, en 1789. Tout comme ces trois albums, la quasi-totalité des plus beaux livres de kyôka illustrés par Utamaro ont vu le jour entre 1786 et 1790 sous le patronage de l'éditeur Tsutaya Jûzaburô qui contribua à faire de l'artiste l'un des plus grands créateurs de l'art de l'ukiyo-e.
Compilé par Akamatsu no Kinkei, cet album en deux volumes, à reliure accordéon, comporte quinze illustrations accompagnées de trente poèmes (kyôka), soit deux poèmes sur chaque double page illustrée. Deux autres éditions du même album ont paru chacune sous un titre différent : l'une intitulée Concours de kyôka sur myriade d'oiseaux (Momo chidori kyôka awase) et l'autre, un tirage postérieur Album illustré de myriade d'oiseaux (Ehon momo chidori), dont un exemplaire incomplet conservé dans la collection Théodore Duret. (K. K.)
 
Cette double page s'accompagne de deux kyôka :

Niwatori Kakegô
no / Chôji no kuchi wa / To zu re domo / Makasenu kesa no /Niwatori no shita

(« Coq / L'ouverture d'un sachet / De parfum de girofle / Est fermée / Mais jamais ne cesse de chanter / La langue du coq du matin »).
Yadoya no Meshimori

Hoojiro
Iro fukumu / Kimi ga ekubo no / Hoojiro ni / Sashiyoru koi no / Torimotsu mo ga na

(« Bruant / O vos joues blanches / Vos fossettes / Pleines de charmes / Gardez-vous de / Vous prendre au désir d'amour »).
Ashibeta no Tsurumaru
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander