L'orage sous le sommet de la montagne (Sanka haku-u)
Les « Trente-six vues du mont Fuji » (Fuji sanjûrokkei), 3e vue
Hokusai Katsushika (1760-1849), vers 1829-1833.
Série de 46 planches, 36 estampes à cerne bleu et 10 planches supplémentaires à contour noir
244 x 362 mm
Signatures (variables d'une planche à l'autre) : « Hokusai aratame litsu hitsu » / « zen Hokusai litsu hitsu» / « Hokusai litsu hitsu » / « zen saki no Hokusai litsu hitsu »
Inscriptions : titre de la série, suivi du titre de l'estampe dans un cartouche rectangulaire, dans la partie supérieure, tantôt à droite, tantôt à gauche
Éditeur : Eijudô (Nishimuraya Yohachi)
Cachet de censure : kiwame. Certaines épreuves ne portent ni le sceau de l'éditeur, ni celui du censeur
Nishiki-e ; format ôban yoko-e (horizontal), soit environ 250 x 380 mm avec les marges
BnF, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE DE-10
© Bibliothèque nationale de France
Certaines vues de la série sont, dans leur conception, purement japonaises, notamment celles qui donnent une vision frontale du mont Fuji, qui s'élève au premier plan dans sa majesté solitaire et grandiose. Ici, la montagne est appréhendée d'un point de vue rapproché et occupe tout l'espace. Dominent l'obscurité et le déchaînement des éléments – orage, bourrasque, foudre – qui déchirent la base de la montagne, vierges de toute figure humaine.
Hokusai fixe ici un moment éphémère, un phénomène naturel très bref : un éclair, qui zèbre la base de la montagne, illumine quelques pins qui se détachent de la brume et émergent de l'obscurité un très bref instant.


Feuilleter l'album des « Trente-six vues du mont Fuji »
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander