La rivière Tama dans la province de Musashi (Bushû Tamagawa)
Les « Trente-six vues du mont Fuji » (Fuji sanjûrokkei), 8e vue
Hokusai Katsushika (1760-1849), vers 1829-1833.
Série de 46 planches, 36 estampes à cerne bleu et 10 planches supplémentaires à contour noir
249 x 370 mm
Signatures (variables d'une planche à l'autre) : « Hokusai aratame litsu hitsu » / « zen Hokusai litsu hitsu» / « Hokusai litsu hitsu » / « zen saki no Hokusai litsu hitsu »
Inscriptions : titre de la série, suivi du titre de l'estampe dans un cartouche rectangulaire, dans la partie supérieure, tantôt à droite, tantôt à gauche
Éditeur : Eijudô (Nishimuraya Yohachi)
Cachet de censure : kiwame. Certaines épreuves ne portent ni le sceau de l'éditeur, ni celui du censeur
Nishiki-e ; format ôban yoko-e (horizontal), soit environ 250 x 380 mm avec les marges
BnF, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE DE-10
© Bibliothèque nationale de France
Dans cette vue, Hokusai suit la méthode traditionnelle pour structurer l'espace et donner une impression de profondeur de champ en superposant des plans étagés horizontalement. La composition repose sur trois bandes parallèles : la berge, la rivière aux eaux houleuses et le ciel, où se dresse le mont Fuji, au-dessus d'une nappe de brume.
Une autre caractéristiques du regard d'Hokusai est l'attention particulière qu'il porte à la vie des gens du peuple, artisans et paysans, qu'il aime à représenter dans leurs occupations quotidiennes, en symbiose avec la nature. Ici, la scène est paisible : un chaland mené par deux hommes traverse la rivière tandis que, sur la berge, au premier plan, un paysan guide un cheval de bât lourdement chargé.

Feuilleter l'album des « Trente-six vues du mont Fuji »
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander