Le mont Fuji vu depuis la plantation de thé de Katakura dans la province de Suruga (Sunshû Katakura chaen no Fuji)
Les « Trente-six vues du mont Fuji » (Fuji sanjûrokkei), 44e vue
Hokusai Katsushika (1760-1849), vers 1829-1833.
Série de 46 planches, 36 estampes à cerne bleu et 10 planches supplémentaires à contour noir
253 x 378 mm
Signatures (variables d'une planche à l'autre) : « Hokusai aratame litsu hitsu » / « zen Hokusai litsu hitsu» / « Hokusai litsu hitsu » / « zen saki no Hokusai litsu hitsu »
Inscriptions : titre de la série, suivi du titre de l'estampe dans un cartouche rectangulaire, dans la partie supérieure, tantôt à droite, tantôt à gauche
Éditeur : Eijudô (Nishimuraya Yohachi)
Cachet de censure : kiwame. Certaines épreuves ne portent ni le sceau de l'éditeur, ni celui du censeur
Nishiki-e ; format ôban yoko-e (horizontal), soit environ 250 x 380 mm avec les marges
BnF, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE DE-10
© Bibliothèque nationale de France
Une des caractéristiques de l'art d'Hokusai est l'attention particulière qu'il porte à la vie des gens du peuple, artisans et paysans, qu'il aime à représenter dans leurs occupations quotidiennes, en symbiose avec la nature. Ici, Hokusai illustre l'organisation rationnelle de la récolte des feuilles de thé : des groupes de femmes les cueillent tour à tour puis prennent une pose, des ouvriers les transportent sur leurs épaules ou à dos de cheval et les entreposent dans des hangars.

Feuilleter l'album des « Trente-six vues du mont Fuji »
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander