Barque au milieu des lotus
Les « Cent poèmes [de cent poètes] expliqués par la nourrice » (Hyakunin isshu uba-ga-etoki)
Hokusai Katsushika (1760-1849), vers 1835-1839.
L'une des 27 planches connues
Signé : « zen Hokusai Manji »
Inscriptions : dans le cartouche rectangulaire, en haut à droite, figure le nom de la série (Hyakunin isshu uba-ga-etoki) et, dans le cartouche carré, le nom du poète (« Funya no Asayasu ») et son poème (« Shiratsuyu ni / kaze no fukishiku / aki no no wa / tsuranuki tomenu / tama zo chiri keru »), qu'illustre l'estampe
Éditeur : Eijudô (Nishimuraya Yohachi) et Iseya Eijudô
Cachet de censure : kiwame
Nishiki-e ; format ôban yoko-e. 246 x 360 mm
BnF, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE DE-10, J. B. 807
© Bibliothèque nationale de France
Le poème évoqué dans cette estampe, de Funya no Asayasu, date du Xe siècle : « Dans les champs d'automne quand souffle ce vent sans pitié sur la pure et blanche rosée, les myriades de graines sont éparpillées en tous sens. » Hokusai s'en fait l'interprète en représentant cinq jeunes hommes à bord d'une barque rouge, récoltant fébrilement sur un étang des graines de lotus, mets très apprécié des Japonais.
Cette estampe est extraite de la série des Cent poèmes expliqués par la nourrice, dernière suite importante que Hokusai fit paraître vers 1835-1839, illustrant des poèmes japonais. Il s'agit de la reprise des poèmes d'une célèbre anthologie japonaise classique, composée au début du XIIIe siècle sous la direction de Fujiwara no Teika, le Hyakunin isshu, que tout japonais connaissait alors par cœur. Hokusai associe librement une image à un poème dont le texte, accompagné du nom de son auteur, est retranscrit sur l'estampe elle-même dans des cartouches différenciés.
La publication de cette série fut interrompue à la vingt-septième planche par la famine et la crise économique qui frappèrent sévèrement le Japon, causant la faillite du principal éditeur de Hokusai, Nishimuraya Yohachi. Le maître perdit en outre la plupart des documents qu'il avait accumulés pour cette série dans l'incendie de sa maison, qui brûla en 1839. (J. B.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander