« Les tourbillons de Naruto à Awa » (Awa. Naruto no fûha)
« Vues des sites célèbres des soixante et quelques provinces du Japon » (Rokujû-yoshû meisho zue)
Hiroshige Utagawa (1797-1858), 1853-1856.
55e planche de la série (70 planches)
Signé : « Hiroshige ga »
Inscriptions : titres dans des cartouches rectangulaires en haut, à droite, le nom de la série, dans un cartouche rouge, celui du titre de l'estampe dans un cartouche jaune (« Awa » [nom de la province]. Naruto no fûha)
Éditeur : Koshi-Hei (Koshimuraya Heisuke)
Nishiki-e. Format ôban tate-e. 324 x 211 mm
BnF, département des Estampes et de la Photographie, DE-12 fol, J. B. 1065
© Bibliothèque nationale de France
Naruto, qui signifie « la porte bruyante », constitue le débouché oriental de la Mer intérieure du Japon ; dans ce célèbre détroit, situé au large de la province d'Awa, entre les îles d'Awaji et de Shikoku, la vitesse des marées et la force des courants provoque des tourbillons spectaculaires, qui en font un site touristique très fréquenté.
Hiroshige a su rendre, avec une parfaite maîtrise graphique, ces remous vertigineux au pied des récifs. Le format vertical amène le maître à adopter un point de vue très bas et à représenter en gros plan la spirale d'un tourbillon parmi les vagues écumantes qui se brisent avec violence sur des rochers en saillie. Le contraste entre l'agitation des flots et les lignes apaisées de l'île d'Awaji au soleil couchant impriment à la composition une tension dramatique.
Cette opposition entre un premier plan démonté et un arrière-plan plus serein, tout comme les crêtes des vagues, déchiquetées par le vent, semblables à des griffes d'animal ou à des pinces de crabes, rappellent la fameuse Vague de Hokusai, dont Hiroshige a dû s'inspirer. En saisissant tout à la fois l'instantanéité et la pérennité des tourbillons qui se répètent là sous l'effet du même phénomène, en leur opposant les récifs dans leur immuabilité, Hiroshige symbolise, par cette « image du monde flottant », pour reprendre la traduction littérale du terme ukiyo-e, à la fois l'éphémère et la permanence, l'immédiateté et l'éternité de notre univers. (J. B.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander