« Lune d'automne à Seba » (Seba)
Les « Soixante-neuf relais de la grande route de Kiso » (Kisokaidô rokujûkyû tsugi no uchi)
Hiroshige Utagawa (1797-1858), vers 1839.
32 e planche de la série (70 planches)
Signé : « Hiroshige ga », sur la droite ; avec au-dessous, le sceau : « Ichiryûsai »
Inscriptions : titre de la série, en haut à gauche, sur quatre colonnes de caractères, avec le n° de la planche dans un cartouche rectangulaire, et le titre de l'estampe, à gauche, suivi du sceau de l'éditeur dans un cartouche en coloquinte
Cachet de censure : kiwame
Éditeur : Kinjudô (nom commercial [ dôgô ] de Hoeidô et Iseya Rihei)
Nishiki-e ; format ôban yoko-e. 225 x 325 mm
BnF, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE DE-10, J. B. 1058
© Bibliothèque nationale de France
Dans une lumière crépusculaire, non dénuée de mystère, la pleine lune se lève au-dessus de la rivière où deux bateliers maneuvrent silencieusement à la perche, l'un une barque chargée de bois, l'autre un radeau. Le vent souffle et incline les saules, les roseaux et les joncs. Quelques toitures de chaume apparaissent, éparses, à l'horizon. Hiroshige exprime ici son grand talent de coloriste pour traduire tous les effets et nuances de ce ciel voilé à la tombée de la nuit : par de subtils dégradés de bleu, de gris et de rose orangé, il parvient à rendre simultanément les lueurs du clair de lune et du soleil couchant, qui teintent le ciel et les nuages, tout en jouant sur le contraste opposant le vert sombre des champs au bleu profond de la rivière. Cette très belle planche, modèle de perfection classique, appartient à la série du Kisokaidô, suite de soixante-dix planches, réalisées en collaboration avec Eisen (1790-1848). La route du Kisokaidô, qui mène d'Edo à Kyôto, en passant par l'intérieur des terres, traversant les montagnes et suivant la vallée de la rivière Kiso, fut beaucoup moins souvent représentée que le Tôkaidô, la route de la mer. (J. B.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander