« Feux d'artifice au-dessus du pont de Ryôgoku » (Ryôgoku hanabi)
Les « Sites célèbres de la capitale de l'Est » (Tôto Meisho)
Hiroshige Utagawa (1797-1858), vers 1850, 9e mois de l'année du Chien.
Signé : « Hiroshige ga » (en bas, à droite, dans un cartouche en coloquinte)
Inscriptions : titre de la série, dans le cartouche rectangulaire, et de l'estampe, dans le cartouche en éventail
Éditeur : Yamata
Cachet de censure : kiwame
Nishiki-e ; éventail uchiwa. 228 x 290 mm
BnF, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE DE-10, J. B. 1116
© Bibliothèque nationale de France
Hiroshige a produit un grand nombre d'estampes destinées à être montées en éventails ; particulièrement fragiles, les accessoires originaux sont devenus rares au fil du temps. Ce type d'éventail plat (uchiwa), de forme arrondie ou quadrangulaire, d'origine chinoise, où la feuille de papier est montée sur un cadre de bambou relié au manche, se distingue des éventails pliants à nervures (ôgi).
Cette estampe appartient à la série des Endroits célèbres de la capitale de l'Est ; elle évoque la fête qui, chaque été, anime le quartier du pont Ryôgoku, à Edo, pour célébrer « l'ouverture » de la Sumida aux bateaux de plaisance. Des feux d'artifice, importés de Chine au Japon, au milieu du XVIIe siècle, étaient tirés à cette occasion. Hiroshige représente ce spectacle avec beaucoup de soin et rend avec une parfaite maîtrise les contrastes entre les effets nocturnes et la lumière, les eaux d'un bleu très sombre du fleuve et le ciel noir contrastant avec les illuminations, vives et chaleureuses de la ville en fête : l'éclairage des boutiques au premier plan répond aux lumières de la rive opposée, tandis que le scintillement des minuscules sphères de feu accompagnées de quelques fusées fait écho aux éclairs sporadiques des lanternes des bateaux. (J. B.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander