Nissaka : La montagne de Sayo (Sayo no nakayama)
Les « Cinquante-trois relais du Tôkaidô » (Tôkaidô gojûsan tsugi), 25e relais
Hiroshige Utagawa (1797-1858), 1833-1834.
Série de 55 planches, signé « Hiroshige ga »
Inscriptions : dans la partie supérieure, titre de la série sur deux ou trois colonnes de caractères, suivi, à gauche, du titre de l'estampe (nom du relais) et, dans un cartouche, du sous-titre correspondant à la scène représentée
Éditeur : Senkakudô Tsukuri et Takenouchi (propriétaire de la maison Hoeidô) ; graveur : Jirôbei ; imprimeur : Heibei
Cachet de censure : kiwame. Nishiki-e ; format ôban yoko-e (horizontal), soit environ 25 x 38 cm avec les marges.
Dimensions (trait carré) : 22,2 x 34,4 cm
BnF, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE, DE-10 - J. B. 1026
© Bibliothèque nationale de France
La légende raconte que l'esprit d'une femme enceinte, assassinée par des brigands, serait contenu dans la pierre ronde que l'on voit au premier plan de l'estampe, au pied de la colline escarpée. Eclaboussée par le sang de la victime, la pierre, dit-on, laisserait la nuit s'échapper des plaintes. Elle se nomme d'ailleurs « la pierre qui pleure la nuit » (Yonaka-Ishi). C'est ce récit que Hiroshige rappelle dans ce vingt-cinquième relais.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander