Oiseaux
La Manga de Hokusai (Denshin kaishu Hokusai manga)
« L'initiation à la transmission de l'essence des choses »
Hokusai Katsushika (1760-1849), 1812-1878.
Livre illustré de gravures sur bois imprimées en deux teintes, 15 volumes, 227 x 155 mm
Éditeurs : à Nagoya, Eirakuya Tôshirô ; à Edo, Kakumaruya Jinsuke, Hanabusaya Heikichi, Takegawa Tôbei
BnF, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE DD-649, vol. 3, fol. 25v°-26r°
© Bibliothèque nationale de France
En mettant parfois en scène des oiseaux dans leur environnement naturel, Hokusai se situe dans la tradition des estampes de fleurs et d'oiseaux (kachô-ga), se rattachant à la peinture classique chinoise, genre remis au goût du jour par Utamaro dans son Livre des plantes et des insectes. (J. B.)
Page de gauche (de haut en bas) : kinkei (faisan doré), sanjaku (pirolle à bec rouge), onaga (pie bleue du Japon), hibari (alouette), ikaru (gros-bec), hakkan (faisan argenté), kasasagi (pie).
Page de droite (de haut en bas) : fûchô (paradisier), herasagi (spatule), uguisu (rossignol), hiyoku no tori (oiseau fabuleux formé du couple d'un mâle et d'une femelle supposés n'avoir chacun qu'un œil et qu'une aile et ne pouvant voler que réunis l'un à l'autre), chidori (pluvier), ukokkei (coq d'Asie), dachô (autruche).
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander