Les métiers
La Manga de Hokusai (Denshin kaishu Hokusai manga)
« L'initiation à la transmission de l'essence des choses »
Hokusai Katsushika (1760-1849), 1812-1878.
Livre illustré de gravures sur bois imprimées en deux teintes, 15 volumes, 227 x 155 mm
Éditeurs : à Nagoya, Eirakuya Tôshirô ; à Edo, Kakumaruya Jinsuke, Hanabusaya Heikichi, Takegawa Tôbei
BnF, département des Estampes et de la Photographie, RESERVE DD-646, vol. 1, fol. 24v°-25r°
© Bibliothèque nationale de France
Dès le premier volume, l'activité des hommes est l'un des thèmes centraux de la Manga, qu'il s'agisse du monde du travail ou de celui des divertissements. De nombreux dessins représentent la variété des métiers artisanaux, à commencer par celui de graveur que pratiqua Hokusai dans sa jeunesse. Les petits marchands côtoient les vendeurs de rue et les saltimbanques, offrant un résumé de l'activité industrieuse du petit peuple des villes. La vie paysanne n'est pas oubliée, avec par exemple une série de planches sur la récolte du riz, dans le deuxième volume. On retrouve les hommes au travail avec une série de petits « dessins simplifiés » (ryakuhitsu) dans le treizième volume, mais aussi dans des gravures sur double page qui montrent des métiers curieux.
Page de gauche : charpentiers de marine, xylographes, vanneurs, fabricants de boulets de combustible, marchands ambulants, masseur aveugle.
Page de droite : plongeuses et pêcheurs.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander