estampes japonaises

  Interview de Gisèle Lambert dans l'exposition