Le jeu de cartes comme outil mnémotechnique
Thomas Murner, Logica memorativa. Chartiludium logice.
Bruxelles, Thomas Vandernoot, 1509. In 4
BnF, Arsenal, 4 S 214
L'ouvrage de Murner, un des livres phares de l'art mnémotechnique, est le premier à employer un jeu de cartes à des fins pédagogiques. Son auteur, le fameux moine franciscain de Strasbourg Thomas Murner (1475-1537), sous prétexte de vouloir empêcher les étudiants de jouer à des jeux condamnables, recourt aux cartes à jouer pour enseigner la logique. Il utilise à cette fin 51 cartes et 16 symboles représentant des notions et définitions logiques. Les cartes gravées sur bois sont intégrées au texte. Murner associe des couleurs germaniques (grelots et glands) et d'autres qui lui sont propres (poissons, bonnets, scorpions.). Les personnages représentés évoquent souvent la sphère allégorique ou emblématique, les symboles (chiffres et lettres) renvoyant au texte qui explicite les concepts de dialectique humaniste représentés, tels que enunciatio, predicamentum, sillogismus ou locus dialecticus. Les "règles" restent pourtant obscures. De la toute première édition, sans doute imprimée à Cracovie en 1507, aucun exemplaire n'a survécu. La présente édition a été réalisée d'après celle de Strasbourg, mais on connaît également une édition française datée de 1629 et une autre, fortement remaniée, de 1650.