Jeu de cavagnole
Vers 1780. Coffret en acajou à serrure et poignée en fer, avec étiquette du magasin Aux Trois Frères, contenant 121 pions de buis en forme d'olives, 24 cartes en carton imprimées, avec retouches de couleurs, portant des numéros de 1 à 121, un sac en soie verte avec fermoir en ivoire
Les Arts Décoratifs, inv. 995.154.1
Les Arts Décoratifs, Paris / Cliché Jean Tholance , Tous droits réservés
"On croirait que le jeu console/ Mais l'ennui vient à pas comptés/Àla table d'un cavagnole/ S'asseoir entre deux Majestés." (Voltaire )
Le cavagnole, introduit en France dès les années 1740, est l'ancêtre de notre loto. Variante du biribi, jeu de paris, ce jeu-ci se compose d'un grand plateau de 24 cartes. Des billets numérotés roulés sont enfermés dans des pionsolives en buis qu'on rassemble dans un sac surmonté d'un fermoir en ivoire.
Le numéro sélectionné est annoncé et le joueur ayant misé sur le bon numéro obtient sa mise multipliée par 36 ou par 64. Ce jeu est composé de 24 cartes à 5 chiffres représentant des scènes de la vie quotidienne mais aussi de fables ou des personnages de théâtre ou de carnaval. Sur la carte numérotée de 1 à 5, les scènes représentent La Bergère, Le Singe barbier, La Vivandière, Le Forgeron, La Dame à sa toilette. La dernière carte porte les numéros 116 à 120: M. de ballets, Scaramouche, Le Médiateur, Le Chat, Les Vaniers