Les merveilles de la mer

L'imagination a peuplé la mer de monstres redoutables et fascinants, tels la baleine de Jonas ou la pieuvre des Travailleurs de la mer, mais également de merveilles souvent ambiguës, au premier rang desquelles les sirènes qui enchantent les marins pour les entraîner dans les profondeurs mortifères. Ces créatures marines font preuve d'une grande longévité dans les traités scientifiques comme dans les œuvres d'imagination. À partir du Siècle des Lumières, elles cèdent la place à des êtres toujours mystérieux mais dont la description répond désormais à des normes scientifiques.
Au XXe siècle, tandis que Le monde du silence de Cousteau fait participer le grande public à cet émerveillement, plusieurs architectes réalisent des projets d'habitat sous-marin. Ils répondent au désir de vivre sous la mer qui n'a cessé, dans toutes les cultures, d'alimenter le rêve.