13/22
Des monstres appréciés
Un intérêt marchand entretient bien souvent la fortune des monstres : ces histoires plaisent et se vendent bien ! Le public des cosmographies et des atlas, ces négociants, lettrés, savants, hommes d'État, aiment ces monstres marins qui leur font peurů sur le papier, qui les distraient, les amusent, les font rêver. Quant aux voyageurs revenant de ce que l'on appelait les Indes, pour éviter de décevoir, ils sont tentés d'enjoliver dans leurs récits une réalité trop plate en inventant des prodiges, faute de quoi ils ne rencontrent qu'une piètre audience.