Vers la Terra australis incognita

Jean Guérard, Carte universelle hydrographique, 1634. Manuscrit enluminé sur parchemin.
BNF, Cartes et plans, S.H. Archives n15

Pressentie par les géographes grecs, imaginée par Marco Polo qui la disait riche d'or et d'épices, la Terre australe demeure incognita. Sur les cartes, elle est représentée comme un continent qui assure, par son poids, l'équilibre du globe. Au début du XVIIe siècle, sa quête stimule de nombreux voyages d'exploration. L'Espagnol Luis Vaez Torres longe la côte méridionale de Nouvelle-Guinée dont il prouve l'insularité. Mais il ignore traverser un détroit (qui portera son nom) et frôle de peu l'Australie. La Terra incognita reste introuvable, mais d'autres sont découvertes. Il faudra attendre encore un siècle et les voyages de Cook pour que le mythe soit totalement dissipé. <br>Sur ce planisphère dédiée au cardinal de Richelieu, le normand Jean Guérard représente comme un énorme continent la fameuse "Terre australe inconnue" qui hante géographes et navigateurs.